L'Allemagne, les Pays-Bas, la France et l'Espagne suspendent l'utilisation des médicaments d'AstraZeneca

L'Allemagne, les Pays-Bas, la France et l'Espagne suspendent l'utilisation des médicaments d'AstraZeneca

Aucun commentaire

Quatre nations européennes ont également rejoint d'autres pays en suspendant l'utilisation du médicament d'Oxford. Les pays ont déclaré que la suspension est temporaire. En tenant compte de la situation actuel, il est important de sensibiliser les uns et les autres sur les risques que représente ces vaccins. La prise d’assurance vous couvre contre certains dégâts possibles. A travers cet article, découvrez en plus sur le sujet.

L'Allemagne et trois autres pays de l'UE mettent en pause l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca

En raison d'un nombre croissant de rapports faisant état de caillots sanguins chez certaines personnes ayant reçu le vaccin, certains grands pays européens ont suspendu l'utilisation du vaccin pour le moment. Malgré les assurances données par l'Organisation mondiale de la santé et d'autres agences sanitaires, cela n'a pas eu beaucoup d'effet. Pour vous protéger, vous devez lire sur les assurances afin de prendre les dispositions nécessaires.

 

Les sociétés pharmaceutiques face à cette menace

 

La société pharmaceutique a déclaré que le médicament est très sûr et que les derniers problèmes de caillots sanguins étaient une coïncidence. Le barrage de la suspension du médicament en Europe est devenu un problème majeur qui sera bientôt abordé. Bien que l'OMS ait continué à soutenir le médicament en raison de l'absence de preuve que le vaccin a ces effets.

Avis de la commission médicale

Cependant, la commission médicale des Nations unies s'est penchée sur la question au moment où elle entame son examen et a demandé aux pays de ne pas interdire le médicament jusqu'à ce qu'il soit prouvé qu'il est la cause principale des problèmes de caillots sanguins. La commission médicale européenne a également déclaré que tant qu'il n'y a pas de preuve empirique que le médicament d'Oxford cause les problèmes de caillots, les injections doivent être administrées.

 

Enfin, avant de se faire vacciner contre la COVID-19, il faut impérativement être couvert par une assurance.